L’abandon

On peut certainement appeler cela le destin. Je suis né au tout début des années soixante-dix à l’hôpital Boucicaut. Mes parents se sont mariés certainement par convention sociale, sans s’aimer plus que cela. Il m’ont[…]